La nouvelle tendance des vignobles dans le monde

Selon l’organisation internationale du vin et de la vigne, la consommation du vin à travers le monde est en constante augmentation ainsi que la quantité vin produit au monde.

Avec la tendance de consommer du vin dans les grands pays consommateurs, on remarque l’apparition de nouveaux consommateurs un peu partout émergeant de nouveau pays producteur de vin dans le monde. En effet, comme l’a bien précisé le dirigeant de la société Raphaël Michel, dans les années 80 il y avait moins de quarante pays producteur de vin dans le monde tandis qu’ aujourd’hui, on retrouve une centaine.

Quels sont ces nouveaux pays producteurs ?

Bien évidement, parmi cette centaine,  il y a encore des pays qui produisent de toute petite quantité de vin. Mais ce qui est impressionnant, c’est qu’on trouve aujourd’hui la culture de la vigne dans des zones qu’on n’imaginait pas il y a 30 ans, avec des altitudes de plus en plus au nord comme le cas du Canada. En effet, le gouvernement canadien a commencé à investir sur le vin comme futur produit d’exportation. Surtout des vins issus de cépages, comme le Cabernet de Sauvignon ou le Syrah qu’on retrouve d’habitude dans des basses altitudes.

On retrouve aussi aujourd’hui, de toutes petites superficies de vignoble dans des climats plus subtropicale comme en Asie sud-est (Vietnam, Cambodge… etc).

Il y a vraiment une volonté dans plusieurs pays dans le monde en faveur de la culture de la vigne, afin de pouvoir offrir des vins nationaux à leur population qui en demande. Ce qui traduit aujourd’hui l’évolution du commerce mondial du vin. « En effet, avec l’apparition de nouveaux consommateurs au fur à mesure de leur découverte du vin, ils sont de plus en plus intéressés par la découverte d’autre variétés de vin, d’autres pays et d’autres terroirs. Ce qui développe plus les échanges internationaux du vin. » Comme l’a bien expliqué le gérant de la société, négociant du vin, Raphaël Michel, qui est parti à la conquête du vin Argentin.

Comme le cas de la Chine qui est consommatrice et qui s’intéresse de plus en plus à s’investir dans les vignobles à Bordeaux. En effet, la Chine est devenue un grand pays producteur de vin depuis ces dix dernières années, après l’engouement de sa population pour le vin. Devant cette demande des chinois en faveur du vin, le gouvernement a stimulé la production du vin en terre chinoise. Avec sa superficie et son potentielle, on sait déjà que la Chine sera un producteur majeur du vin, d’abord pour satisfaire son marché domestique, mais encore pour l’exportation.

Est-ce que la production de la Chine affectera la vente du vin français ?

La France à une grande qualité qui est la valorisation de ses vins à l’étranger. Donc, la France restera toujours l’un des principaux pays producteur du vin, dans le trio de tête, et incontestablement le numéro un en terme de valeur, même si la situation concurrentielle est devenue de plus en plus difficile.