La grande distribution : le magasin de proximité revient au goût du jour

Les enseignes de grande distribution en France, essaient de s’adapter aux habitudes évolutives des consommateurs français surtout après le déclin de la tendance des hypermarchés. En effet, on observe un grand retour en force des magasins de proximités. Les professionnels de la distribution en sont convaincus, pour se démarquer, ils n’ont pas d’autres choix que de s’accommoder aux nouveaux usages de leurs clientèles. Mais encore, selon une étude sur les nouvelles habitudes des consommateurs, on estime que d’ici 2020, le marché du e-commerce passera de 6 % à 24 %.

 

Le grand retour

De plus en plus de français semblent se désintéresser de l’hypermarché de 6000 et 7000 mètres carrés, et des centre commerciaux, avec une préférence de faire leurs courses juste à côté de chez eux dans les commerces de proximité. Pour faire revenir les clients dans les rayons, les enseignes de distribution françaises, vont devoir batailler pour satisfaire, des consommateurs qui sont de plus en plus exigeants. En effet, cette nouvelle génération contrairement à la précédente, ne veut pas avoir de contrainte pour faire leur course, d’où leur préférence pour les commerces de proximité ou la livraison à domicile. Même les clients de plus de 50 ans sont plutôt à la recherche de négoces qui seront à l’écoute et avec plus de praticité. Il ne faut pas négliger le marché des seniors qui représente presque 3/5 des marchés de l’alimentation.

Fondé en 1888 comme un magasin de proximité, le groupe Casino à la particularité de croire en ce marché, « c’est à dire même dans les années 70 et 80, quand il y a eu l’explosion des grandes surfaces, les hypermarchés et  les centre commerciaux, alors que beaucoup de distributeurs se sont donc désengagés de ce type de marché, le groupe a continuer à croire en ce mode de distribution, en développant encore plus cette activité de proximité » s’explique Jean-Charles Naouri le PDG du groupe.

 

Faciliter les courses des consommateurs

 

Afin de faciliter la vie des consommateurs, plusieurs petites surfaces de proximité gagnent du terrain. Favorisant à tisser une relation plus personnalisée avec les clients, les enseignes comme Auchan, Leclerc et carrefour se sont plus intéressés au développement de ce marché. En effet, plus le format est petit, plus les employés sont plus proches aux clients. Ce genre de magasin comme celui présidé par Jean-Charles Naouri, mise plus sur la qualité de l’accueil ainsi que l’amplitude des heures de travail.

En parallèle, les hypermarchés poursuivent leur déclin. Les enseignes ont décidé de réduire les surfaces surtout au-delà de 10 000 mètres carrés, en recentrant sur l’alimentaire, et en supprimant les rayons jardins et maisons. L’espace libéré sera valorisé soit par des animations ou des ateliers ou encore sera dédié pour la livraison des commandes passées par internet.