Éducation thérapeutique des patients âgés

 

La non-observance du programme thérapeutique cause-t-elle des problèmes aux personnes âgées ?

Chez les personnes âgées, la non-observance du programme thérapeutique est un problème particulièrement important, qui entraîne l’élévation de la morbidité et de la mortalité, et l’augmentation du coût des traitements.

De nombreuses admissions dans les centres de soins de longue durée et les hôpitaux sont liés à la non-observance.

Les personnes âgées souffrent souvent d’une ou de plusieurs affections chroniques traitées à l’aide de nombreux médicaments et généralement compliquées par des exacerbations ponctuelles.

Hormis ces problèmes, d’autres variables influent sur l’observance du traitement, notamment : l’hypersensibilité aux médicaments et à leurs effets secondaires, la difficulté de s’adapter aux changements et au stress, les contraintes financières, la perte de mémoire, l’inefficacité des réseaux de soutien, les vieilles habitudes d’automédication avec des médicaments en vente libre, la perte d’acuité visuelle et auditive, et une mobilité réduite.

Afin d’inciter la personne âgée à suivre son traitement, les conseillers de Filiassur assurance consacrent du temps et de l’énergie pour évaluer toutes les variables susceptibles d’entraver les comportements qui améliorent la santé.

Le médecin doit tenir compte du fait que des déficits cognitifs peuvent entraîner l’incapacité de la personne âgée à tirer des conclusions, à mettre en pratique les informations reçues ou à comprendre les principaux points enseignés.

Il doit en outre évaluer les forces et les faiblesses de la personne de façon à utiliser les forces restantes pour compenser les faiblesses.

Mais, par-dessus tout, les professionnels de la santé doivent collaborer à la prestation de soins continus et coordonnés, faute de quoi les efforts de l’un risquent de nuire à ceux de l’autre.

 

  Particularités reliées aux soins ambulatoires et aux soins aux domiciles :

En matière de soins ambulatoires, l’enseignement donné au client occupe une place privilégiée dans l’exercice de la profession du médecin.

Par exemple, pour ce qui est des services de santé fournis couramment par Filiassur assurance, le médecin s’attache tout particulièrement à renseigner le client et ses proches sur les interventions, les autosoins requis et les éléments à surveiller.

En outre, dans ce contexte, il revient au médecin de superviser les autosoins effectués par le client, ou par un membre de sa famille, et de l’aider à acquérir progressivement de l’autonomie dans ces soins.

Dans le cadre de soins à domicile, l’enseignement est une activité essentielle au maintien du client à domicile.

Le médecin doit donc donner à la personne l’enseignement requis pour lui permettre de veiller à sa santé et de rester chez elle, grâce au soutien dont elle bénéficie de la part des proches aidants.

 

 Conception d’un plan d’enseignement :

– Éléments culturels à prendre en considération : lorsqu’on conçoit un plan d’enseignement, on doit tenir compte des croyances de la personne relativement aux éléments suivants : valeur de l’esprit ou du cerveau, beauté et force, santé et maladie physiques, santé et maladies mentales, douleur, essence ou âme d’une personne, spiritualité ou religion, communication, sexe (homme ou femme), nature et fonction du sang, régime alimentaire et nutrition, médicaments, herbes médicinales, et talismans.