La restructuration du Easily Havet Concept Group

Placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Arras, le groupe Easily Havet Concept Groupe affiche une nette amélioration de sa santé financière grâce à un plan de restructuration réussi. Le groupe qui se compose de quatre entreprises à savoir : Easilyprint, Fusion’I, Imprimerie Havet et Mahenta Concept, est en redressement depuis le 9 novembre 2016.

En consultant l’administrateur judiciaire, il nous a expliqué que le but de son métier est d’accompagner ces entreprises en redressement pour trouver les solutions à maintenir leur activité et garder les emplois tout en corrigeant la situation de leur passif. Il estime également qu’un bon plan de restructuration nécessite l’intervention de tous les membres en relation avec l’entreprise. Voici donc un petit focus sur la stratégie adoptée par Easily Havet Concept Group pour redorer son blason.

Le changement de la stratégie de communication

Une entreprise sans une bonne manière de communication ne vaut rien, c’est un constat sur lequel tout le monde s’accorde. Ainsi, le dirigeant du groupe, Gonzague Havet, a décidé de changer la stratégie de communication globale. L’idéal était donc de favoriser l’automatisation à outrance avec le développement de la solution Printflux. Le groupe a aussi créé un tas d’applications web pour lui permettre de se positionner sur le marché IT et avoir une production multicanale.

Pendant la période d’observation de six mois, incluse dans la procédure de redressement, le groupe a remplacé des activités jugées non rentables comme l’impression des brochures. Toutefois, il bénéficiera probablement d’un rallongement de la période d’observation étant donné que la restructuration est en marche.

Le renouvellement du matériel

Pour garantir la meilleure qualité favorable à l’amélioration de ses résultats, le groupe a investi dans du matériel d’impression neuf. Il s’agit de l’acquisition de deux HP 7800, une ligne de dos carré collé PUR, une Komori H-UV et quelques petits autres matériels pour un montant total de 2,5 millions d’euros qui ont été financé par des banques. Toujours du côté des investissements où le groupe continue d’investir dans l’automatisation et la colorimétrie pour assurer plus de mécanisation au niveau de l’exécution des taches.

Le groupe emploie 44 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros. Il compte continuer son plan de restructuration sur tous les axes afin que tout soit complet pour optimiser les ressources et accroitre la productivité.